Le sourire du Scorpion, de Patrice Gain

Patrice Gain, aux éditions Le livre de Poche

Résumé :

C’est décidé, Tom, Luna et leurs parents descendront le canyon de la Tara en raft. Une belle étape de plus dans leur vie nomade. Pourtant, malgré les paysages monténégrins époustouflants, la complicité familiale et la présence rassurante de Goran, leur guide serbe, la tension envahit peu à peu le canyon et le drame frappe, sans appel. Dans l’errance qu’engendre le délitement de sa famille, il découvre la grande douleur, celle qui fissure les barrières et ouvre les portes à ceux qui savent s’engouffrer dans la détresse d’autrui. Mais, en dépit du chaos, Tom ne peut s’empêcher de retracer les événements et le doute s’immisce : ne sont-ils pas les victimes d’une Histoire bien plus grande que la leur ?

Un roman obsessionnel.

Avant de lire ce roman, je m’attendais à un thriller aventuresque, des secrets de famille en pleine nature et une ambiance polar. L’aventure est présente, ainsi que les secrets de famille mais il s’agit plus d’un drame. On ressent dès le début l’interaction qu’on les personnages avec la nature. J’ai réellement eu l’impression d’être plongée dans ce canyon, communiquant avec la rivière, les arbres et le souffle du vent.

Le lecteur ressent également beaucoup la peur, le stress et le désespoir, notamment de la mère, franchement pas réjouie de descendre ce canyon au bord d’un raft. Et elle a bien raison car ce roman se transforme petit à petit en drame qui monte en puissance, et en suspens. Cette famille est accompagnée par Goran, un guide au sourire figé, dont on sait uniquement qu’il est originaire des Balkans.

Cette descente en rafting m’a paru assez courte, j’aurais aimé un peu plus d’aventures avant leur retour en France. Les aventures cependant continuent sur le territoire français en abordant le thème du deuil et comment vivre avec la disparition d’un proche.

Dans ces descriptions sauvages magnifiques, mais dans lesquelles on ressent une réelle angoisse, cette histoire mène avec discrétion à la grave question des crimes de guerre. En plein désespoir et de quêtes d’identité, Tom et sa soeur Luna, grâce aux rencontres durant leur périple, découvre les faces cachées de personnes dont ils se méfiaient déjà, mais ne pensaient pas être aussi menaçants.

« Empiler les mauvais coups, les désillusions, et les ennuis jour après jour, mois après mois, et de ce belvédère branlant et fangeux chercher Luna du regard et ne distinguer que la silhouetter mouvante de notre mère dans la lumière dansante et bleutée d’une télévision. »

Patrice Gain – Le sourire du scorpion

Un roman surprenant qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout dans un cadre imposant et somptueux, abordant des thèmes graves et profonds. Un roman court qui m’a fait voyagé en France mais aussi dans le temps, à une époque ou les crimes ne se font pas oublier.

Belle lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :